Menu principal Bilan de santé

Pour prendre rendez-vous par telephone
418 650-5352

Heures d'ouverture
Lundi au jeudi :
7h30 - 20h00
Vendredi :
7h30 - 17h00
Samedi et dimanche :
Fermé

Adresse
1280, boulevard Lebourgneuf
3e étage, Québec
G2K 0H1

Groupe effiScience
www.groupeeffiscience.com

Psychologie


Quel est le rôle d’un psychologue?

Professionnel, détenteur d’un diplôme de deuxième ou de troisième cycle universitaire, le psychologue traite les personnes atteintes d’un ou de plusieurs troubles psychologiques. Il s’intéresse aux difficultés qu’elles connaissent au chapitre de leur comportement ou de leur apprentissage. Le psychologue joue un rôle clé lors de l’évaluation des capacités intellectuelles, des aptitudes, de la personnalité, etc., des patients. Rompu aux techniques d’entrevue et d’écoute psychanalytique, le psychologue s’attaque aux symptômes des problèmes psychiques et collabore avec les psychiatres. Tout dépendant de sa spécialisation (pratique clinique, orientation, psychologie scolaire, du travail, etc.), il se sert de méthodes d’intervention spécifiques issues d’approches théoriques différentes. Les traitements classiques s’échelonnent sur de longues périodes de suivi. Au Québec, tous les psychologues doivent faire partie de l’Ordre des psychologues du Québec pour être en droit de pratiquer à ce titre.

Quelques troubles mentaux traités par le psychologue

  • Troubles de l’adaptation
  • Anxiété
  • Crise de panique
  • Dépression
  • Situations de deuil difficile (perte, séparation, rupture, décès)
  • Épuisement professionnel (burn-out)
  • Stress post-traumatique
  • Troubles alimentaires (boulimie, anorexie, etc.)
  • Troubles de la personnalité (ex. paranoïa)
  • Phobie sociale (timidité excessive)
  • Obsessions
  • Troubles de la personnalité narcissique
  • Troubles de la personnalité dépendante (à d’autres individus)
  • Personnalité antisociale (indifférence aux normes sociales, aux émotions des autres)
  • Troubles de la personnalité évitante (individu complexé qui évite les autres)
  • Troubles de la sexualité (frigidité, sadisme sexuel, pédophilie, etc.)
  • Déviances propres aux jeunes
  • Troubles de la personnalité histrionique (besoin d’attention extrême)
  • Autophagie (personne qui se mord)
  • Kleptomanie (vol)
  • Déclin cognitif (grand âge)
  • Dysmorphophobie (préoccupation excessive de son apparence corporelle)
  • Troubles du sommeil
  • Exhibitionnisme
  • Hypocondrie (croire à tort être malade)
  • Mégalomanie (folie des grandeurs)
  • Pyromanie
  • Sadisme
  • Trouble du déficit de l’attention
  • Syndrome d’Asperger (forme d’autisme)
  • Tic
  • Syndrome de Peter Pan (ne pas vouloir grandir ou vieillir)
  • Trichomanie (s’arracher les cheveux)

Quand doit-on consulter un psychologue?

Les troubles psychologiques ou les déviations de la personnalité et du comportement ont des genèses particulières. Il ne faut pas penser être nécessairement exposé à ces maux du fait d’une grande fatigue, d’une déprime, d’un spleen ou d’une manie. Quand on peine à s’y retrouver, qu’on se sent dépassé par les événements ou qu’on cède à son penchant, il n’est pas vain de tenter d’abord de travailler sur soi, puis de demander le support d’amis ou de parents, histoire de se requinquer, d’obtenir des conseils, de partager, etc. Parfois, de bonnes vacances, du repos et un changement dans les habitudes de vie ont aussi un effet bénéfique.

Mais il y a également des situations où, malgré nos efforts, nous avons l’impression de nous enfoncer dans le mal-être, dans la marge. L’aide d’un professionnel est alors pertinente. Le psychologue est une très bonne ressource pour évaluer ce qui ne va pas et trouver des solutions. Ensituation « classique », la consultation devient la meilleure option. Par exemple :

  • vous n’êtes plus capable d’exécuter des tâches quotidiennes (travailler, prendre soin des enfants, entretenir le logement, etc.);
  • vous avez l’impression d’être seul dans votre monde : personne ne vous comprend, les conseils d’autrui vous paraissent tous inutiles, etc.;
  • vous ne parvenez pas à surmonter une épreuve, un traumatisme;
  • vous sentez que vous êtes plus déprimé, tendu, frustré, en colère… que ce qui serait normalement attendu;
  • vous avez de la difficulté à dormir;
  • vous fuyez des situations banales (pour les autres) de crainte de ne pas être à la hauteur;
  • vous pleurez régulièrement;
  • vous trouvez que votre vie est insensée ou qu’elle se dirige vers un cul-de-sac.