Capsules santé


Titre de la capsule

2016/01/09

Le stress interférerait avec la perte de poids

Le stress interfère possiblement avec la perte de poids, prévient une étude réalisée par des chercheurs américains.

 

» Lire la suite

Des expériences menées sur des souris par des scientifiques de l'université Florida Health ont démontré qu'un stress chronique stimule la production de bétatrophine, une protéine qui bloque l'action d'une enzyme qui permet de métaboliser le gras.

La docteure Li-Jun Yang a expliqué que la bétatrophine semble donc réduire la capacité de l'organisme à se débarrasser du gras.

Les souris stressées produisaient nettement plus de bétatrophine que les autres et leur processus normal d'élimination du gras a grandement ralenti.

Même si on ne peut pas conclure que la bétatrophine a le même effet chez l'humain, la docteure Yang estime que sa découverte fournit une raison de plus de combattre le stress et ses effets néfastes sur la santé.

Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal scientifique BBA Molecular and Cell Biology of Lipids.

SOURCE: La Presse Canadienne - 07/01/2016


Titre de la capsule

Rhume ou grippe? - 2016/01/08

Découvrez les indices pour les différencier

Fatigue inhabituelle? Début de mal de gorge? À partir du moment où l’on ressent l’un ou l’autre de ces symptômes, la question se pose : s’agit-il d’un rhume ou d’une grippe?

Étant toutes deux des infections des voies respiratoires, ils sont souvent confondus car leurs symptômes se ressemblent. Toutefois le rhume est plus fréquent et plus banal que la grippe. Il est donc important de savoir les différencier pour se traiter convenablement. Heureusement, des indices peuvent nous aider à les distinguer.

» Lire la suite

1. Moment de l’année : Alors que les rhumes sont fréquents de l’automne au printemps, la grippe frappe surtout durant l’hiver, principalement entre décembre et mars

2. Fièvre : Si vous faites de la fièvre (38-40 °C) et qu’elle persiste au-delà de trois jours, vous avez probablement une grippe. Il est très rare de faire de la fièvre lorsqu’on a un simple rhume.

3. Courbatures : Les sensations de raideur dans les muscles sont associées à la grippe. Elles s’estompent généralement après trois ou quatre jours et peuvent être particulièrement intenses contrairement au rhume où elles sont généralement absentes ou très légères.

4. Fatigue : La fatigue associée à la grippe peut être intense et perdurer plusieurs jours, voire même 2 à 3 semaines! Le rhume quant à lui ne provoquera qu’une légère fatigue.

5. Congestion et écoulement nasal : Symptôme rare pour la grippe. Si vous êtes congestionné et que votre nez coule sans arrêt, vous souffrez probablement d’un rhume.

6. Toux et douleur à la poitrine : Fréquente pour la grippe contrairement au rhume où la toux est plus sèche (légère à modérée).

7. Éternuements : Rares si vous souffrez d’une grippe, fréquents s’il s’agit d’un rhume

8. Maux de gorge : Souvent associés au rhume et pas nécessairement à  la grippe.

9. Maux de tête : Fréquents dans le cas de la grippe et parfois intenses. Pour le rhume, ils sont plutôt légers et associés aux congestions nasales.


ÊTES-VOUS CONTAGIEUX?

Les personnes infectées par le virus de la grippe ou du rhume deviennent contagieuses 24 heures après la pénétration du virus dans leur corps (souvent avant l'apparition des symptômes). Les adultes demeurent contagieux (susceptibles de transmettre le virus) pendant environ 6 jours alors que les enfants le sont pendant une période pouvant s'étendre jusqu'à 10 jours.


QUAND CONSULTER UN MÉDECIN?

Certaines personnes plus vulnérables que d’autres doivent surveiller leurs symptômes et consulter un médecin au besoin (personnes âgées, personnes atteintes de maladies chroniques, femmes enceintes, nourrissons).

Si vous présentez les symptômes suivants, vous devriez immédiatement consulter un médecin :

  • Douleurs ou difficultés à respirer
  • Vomissements depuis quelques heures
  • Confusion ou convulsions
  • Fièvre supérieure à 38 °C chez un enfant de moins de deux ans
  • Fièvre chez un nourrisson de moins de trois mois

 

 


Titre de la capsule

Résolutions du nouvel an - 2016/01/07

5 conseils pour partir l'année du bon pied!

Plutôt que de se donner des résolutions inatteignables cette année pourquoi ne pas décider d’entreprendre des changements tangibles et réalistes dont vous pourrez mesurer facilement les résultats! Voici quelques pistes pour vous aider!

» Lire la suite

1. Retrouvez vos signaux de faim et de satiété.

Apprenez à être plus à l’écoute de votre corps plutôt que de vous lancez dans un quelconque programme de perte de poids qui vous donnera l’impression de vous priver sans cesse. Ainsi, afin d’éviter la valse cyclique de la perte et du gain de poids, apprenez plutôt à faire confiance aux signaux que vous envoie votre corps. C’est lui le mieux placé pour vous indiquer la quantité de nourriture que vous devriez manger afin de gérer sainement votre poids corporel. Mangez lorsque la faim se fait sentir et arrêtez lorsque vous vous sentez rassasié, sans plus.

2.Mangez suffisamment de fruits et de légumes.

Les produits végétaux devraient être à la base de votre alimentation. Un moyen simple de vous assurer que vous consommez suffisamment de fruits et de légumes est de remplir, à chaque repas, la moitié de votre assiette par une variété d’aliments de ce groupe alimentaire. Privilégiez les fruits et les légumes entiers, ainsi vous bénéficierez en plus des fibres contenues dans ces aliments.

3.Cuisinez davantage.

Cuisiner un peu plus souvent à la maison vous permettra assurément d’améliorer la qualité de votre alimentation. Autant que possible, gardez les repas aux restaurants et les mets préparés comme solutions de dépannage ou pour des occasions spéciales.

4. Essayez un repas végétarien au moins une fois par semaine.

La consommation de viande a un impact important sur l’environnement. Pourquoi ne pas faire une pierre, deux coups en choisissant de consommer un repas végétarien une fois par semaine. Vous contribuerez ainsi à diminuer votre empreinte écologique tout en adoptant une habitude alimentaire favorable à votre santé. De plus, l’année 2016 a été déclarée année internationale des légumineuses par l’ONU, alors pourquoi ne pas faire une petite place aux lentilles, pois chiches, haricots et autres dans votre assiette! Les bienfaits de ces substituts de la viande sont nombreux. Ils contiennent notamment une quantité appréciable de fibres alimentaires en plus de fournir moins de matière grasse que la viande.

5.Trouvez autre chose que les aliments pour gérer vos émotions ou pour vous occupez.

Beaucoup de personnes sont tentées de manger lorsqu’elles vivent des émotions importantes, lorsque l’ennuie se fait sentir ou simplement pour combler un petit vide en fin de soirée. Plutôt que de vous tourner vers le garde-manger, pourquoi ne pas chercher une activité qui vous apportera plaisir et réconfort. Essayer le yoga, la lecture, l’activité physique, l’écriture ou simplement un bon bain chaud. 

 

PAR ISABELLE MORIN | Nutritionniste au Groupe effiScience | www.groupeeffiscience.com


Titre de la capsule

Nutrition et temps des Fêtes - 2015/12/10

Découvrez 5 conseils santé !

Le temps des Fêtes est reconnu pour l’abondance de nourriture et d’alcool. La clé pour conserver de bonnes habitudes alimentaires durant les fêtes est de modérer votre consommation d’aliments riches en matières grasses, en sucres et en sodium. Voici 5 trucs à suivre pour  vous aider à conserver votre poids!

» Lire la suite

Conseil #1 : Restez actif!

L’horaire est souvent chargé durant le temps de Noël, mais il est important de prendre le temps de faire de l’activité physique. Il est recommandé d’être actif au moins 2h30 par semaine pour en retirer des bienfaits pour la santé. Allez prendre une marche, jouez dehors avec les enfants ou pratiquez un sport d’hiver.  Rester actif en cette période vous permettra de vous sentir énergisé et de maintenir votre poids!

Conseil #2 : Buvez avec modération!

Il n’y a aucun mal à célébrer en prenant un verre ou deux. Il faut seulement s’assurer de ne pas abuser des bonnes choses. Le nombre de consommations modérées pour une femme est de deux verres/jour et de trois verres/jour pour les hommes. Lors d’occasions spéciales, les femmes peuvent consommer 3 verres et les hommes peuvent en consommer 4. N’oubliez pas que l’alcool renferme beaucoup de calories et de glucides. De plus, elle peut brouiller votre sensation de satiété. Prenez un verre d’eau entre chaque consommation pour vous garder hydraté. Vous pouvez aussi diluer votre consommation avec de l’eau gazeuse ce qui diminuera la quantité d’alcool totale ingérée.

Conseil #3 : Évitez les portions généreuses!

Gardez en tête l’assiette santé :

  • La moitié de l’assiette = des légumes (au moins 2 sortes différentes).
  • ¼ de l’assiette = des féculents (environ 1 tasse).
  • ¼ de l’assiette = viande ou substituts (1 portion = 75 g ou l’équivalent d’un jeu de cartes).

Conseil #4 : Ne sautez pas de repas!

Lorsqu’on saute un repas, la faim est parfois trop grande au prochain repas ce qui augmente les chances d’avoir des rages de sucres ou de gras. En prenant trois repas équilibrés selon l’assiette santé, vous augmentez vos chances de contrôler votre envie de prendre une deuxième portion de la délicieuse tarte au sucre de grand-maman Tremblay. De plus, respectez vos signaux de satiété qui vous indiquent lorsque vous avez assez mangé.

Conseil #5 : Faites vos gâteries maison!

Les desserts et les gâteries vendus en épicerie sont souvent riches en matières grasses (surtout les lipides trans et saturés) et en glucides. En les cuisinant à la maison, vous pouvez contrôler la quantité de sucre et de gras dans votre recette. 

 

JOYEUX TEMPS DES FÊTES!

 

PAR ISABELLE MORIN | Nutritionniste au Groupe effiScience | www.groupeeffiscience.com


Titre de la capsule

Recette divine de truffes! - 2015/12/10

Petit dessert maison pour Noël

En manque d'inspiration pour vos desserts et friandises du temps des Fêtes? Voilà une recette express divinement succulente (et santé!) nécessitant seulement trois ingrédients! 

» Lire la suite

TRUFFES AU CHOCOLAT NOIR ET YOGOURT GREC

Préparation: 10 min | Réfrigération: 1 hr | Portions: 24

Ingrédients

  • 270 g (1 sac) pépites de chocolat noir                 
  • 2/3 tasse yogourt grec 0-2% M.G. vanille ou miel       
  • 3 c. à soupe poudre de cacao                                            
  • Décorations: Poudre de cacao, flocons de noix de coco non sucrés, amandes concassées, etc.

Préparation

1. Faire fondre le chocolat dans un bain-marie. Retirer du feu et incorporer le yogourt grec à l’aide d’une cuillère de bois.

2. Une fois le mélange homogène, ajouter la poudre de cacao. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une texture lisse.

3. Couvrir et réfrigérer pour au moins 1 heure jusqu’à ce que le mélange soit ferme.

4. Façonner de petites boules à la main. Rouler les boules avec les décorations choisies.

5. Réfrigérer avant de servir.

 

Recette inspirée du blog honeyandfigskitchen.com 


Titre de la capsule

Le bilan de santé - 2015/12/10

Une formule unique pour connaître votre état de santé général

Le bilan de santé personnalisé est l’évaluation globale d’une personne pour l’ensemble de sa condition de santé, tant sur le plan physique, nutritionnel ou médical.

Le bilan de santé est une formule unique qui permet de connaître l’état de santé général d’un individu et de déceler, s’il y a lieu, la présence de maladies graves. Il peut également permettre au médecin de détecter des éléments qui l’inciteraient à investiguer plus en profondeur.

Au Complexe Santé de la Capitale, le bilan de santé est offert à toutes personnes ayant ou non un médecin de famille. 

 

» Lire la suite

Voici en quoi consiste le bilan de santé :

 1. Questions préliminaires

 2. Évaluation de la condition physique

 3. Rencontre nutritionnelle

 4. Examens sanguins complets

 5. Suivi avec un médecin

 

1.    LES QUESTIONS PRÉLIMINAIRES :

La première étape du bilan de santé consiste en une série de questions permettant de connaître l’historique médical du patient. Les informations médicales sur la famille, le patrimoine génétique et l’hygiène de vie du patient (allergies, tabac, alcool, etc.) sont prises en compte dès le départ et sont cruciales pour aider à dresser un portrait médical complet.

 

2.    L’ÉVALUATION DE LA CONDITION PHYSIQUE

Un kinésiologue du Groupe effiScience fait une évaluation exhaustive de la condition physique. Cette évaluation comprend :

  • La mesure anthropométrique (taux de graisse/mensuration)
  • La mesure de la flexibilité
  • L’évaluation de la force musculaire
  • L’évaluation de l’endurance musculaire
  • L’évaluation de la tension artérielle
  • L’analyse des résultats basée sur une comparaison avec les normes canadiennes
  • Une assistance pouvant aider à fixer des objectifs et trouver les moyens de les atteindre
  • Une élaboration d’une liste de recommandations adaptées aux besoins de chacun

 

3.    LA RENCONTRE NUTRITIONNELLE

La rencontre avec une nutritionniste a pour objectif de faire une évaluation complète des habitudes alimentaires de chaque individu. Nous pouvons affirmer aujourd’hui que les maladies telles que l’hypertension artérielle, l’obésité, le diabète et l’hypercholestérolémie résultent souvent d’une mauvaise alimentation. Il est par conséquent important de prêter une attention toute spéciale à cet aspect de notre vie quotidienne.

La nutritionniste est en mesure d’évaluer avec le patient si son régime alimentaire est adéquat ou s’il ne risque pas de provoquer d’éventuels problèmes de santé. Elle crée également un bilan alimentaire personnalisé et adapté aux besoins de chacun.

Suite à la rencontre, le patient a en main tous les moyens pour réorienter ses habitudes de vie.

 

4.    EXAMENS SANGUINS COMPLETS

Les examens sanguins permettent de révéler plusieurs informations sur l'état de santé d'une personne en plus de sonner l'alarme s'il y a présence d'une maladie. Les analyses de base les plus fréquemment demandées par les médecins lors d'un bilan de santé sont :

  • le taux de cholestérol;
  • le taux de sucre sanguin;
  • les taux d'hormones;
  • l'analyse d'urine

 

5. RENCONTRE AVEC UN MÉDECIN

Le rôle du médecin est de bien interpréter les besoins de son patient et d’adapter son examen médical à ses spécificités. Celui-ci sera en mesure de prodiguer les conseils nécessaires afin de trouver l’équilibre pour une santé optimale. Selon l’âge et le sexe, le médecin pourra demander à ce que son patient passe des examens plus complets comme par exemple un examen dermatologique, l'examen des seins, l'examen gynécologique, l'examen de la prostate, la mammographie, la colonoscopie, le Pap test, le test du tapis roulant et d'autres tests ou examens que le médecin jugera nécessaire.

À la fin du bilan, le patient reçoit un rapport complet contenant les résultats des tests, les recommandations du médecin ainsi que des différents professionnels.

Le patient obtient son propre dossier de santé lui permettant, au besoin, de le présenter aux différents médecins traitants lors de consultations médicales ultérieures ou lors de consultations avec d'autres professionnels de la santé.

.

À QUELLE FRÉQUENCE DOIT-ON FAIRE UN BILAN DE SANTÉ?

Le bilan de santé personnalisé peut être fait annuellement et ce, directement au Centre Médical le Mesnil. Un bilan de santé est souhaitable et nécessaire tout au long de la vie, et ce, dès la naissance. D'autres bilans de santé sont recommandés à certaines étapes de la vie : lors de la petite enfance, à l'âge scolaire, à l'adolescence, à l'âge adulte et plus fréquemment au dernier tiers de sa vie.

La prévention et le dépistage sont les principaux objectifs d'un bilan de santé. Grâce à cet examen, le médecin peut intervenir plus rapidement et ainsi ralentir ou contrôler une maladie avant que celle-ci ne cause des dommages plus graves.

Pour plus d’informations, vous pouvez communiquer au 418 624-2001


Titre de la capsule

Nutrition - 2015/10/20

5 trucs à adopter pour augmenter votre consommation de légumes!

Plusieurs études ont démontré les bienfaits d’une consommation quotidienne de légumes dans le cadre d’une alimentation saine et équilibrée. Pensons notamment à la protection contre les maladies cardiovasculaires, la gestion du poids  et de la glycémie, la régularité intestinale ainsi que la prévention de certains cancers. Ils sont riches en fibres, antioxydants, vitamines et minéraux, tous essentiels au bon fonctionnement de notre corps. 

» Lire la suite

Voici comment intégrer plus de légumes à votre alimentation:

1. Préparez votre liste d'épicerie en prévision que vous devez manger au moins 250 ml (1 tasse) de légumes par repas, donc 500 ml par jour pour un adulte. Il vaut mieux acheter plus que pas assez, les restants de légumes se transforment facilement en potage!

2. Préparez à l'avance vos légumes pour la semaine (laver et couper), il n'y aura plus d'obstacles pour grignoter vos légumes préférés en revenant de travailler et ils pourront être facilement ajoutés dans votre boîte à lunch!

3. Faites un grand chaudron de soupe aux légumes pour la semaine et mangez un bol de soupe avant chaque repas, cela augmentera votre apport en légumes tout en réduisant votre appétit pour le repas principal.

4. Faites une trempette pour ajouter du goût aux crudités: yogourt nature + épices de votre choix (cari, romarin, Tabasco, coriandre...)

5. Ajoutez plus de saveur sans ajouter trop de matières grasses. Faites des papillotes de légumes en ajoutant un coulis de vinaigrette légère de votre choix. Ajoutez du jus de citron ou des fines herbes lors de la cuisson pour rehausser la saveur sans ajouter de sel. 

 

PAR MARIE-EVE LAMY | Nutritionniste au Groupe effiScience | www.groupeeffiscience.com


Titre de la capsule

La prévention par l'ergothérapie - 2015/10/02

Évaluation de votre poste de travail

Saviez-vous qu’un ergothérapeute peut évaluer et ajuster de façon ergonomique votre poste de travail à l’ordinateur ?

Vous avez des tensions musculaires, des douleurs ou vous êtes blessé et vous notez que votre poste de travail en est la cause ou qu’il augmente vos inconforts ? L’ergothérapeute évaluera et ajustera votre poste de travail en fonction de votre problématique afin de diminuer et éviter l’augmentation des symptômes.

L'ergothérapeute agira également à titre préventif. Une mauvaise posture au travail peut directement amener une tension, un inconfort ou une douleur, pouvant aller jusqu’à des problèmes d’ordre plus sévère dont les tendinites, le syndrôme du tunnel carpien, les douleurs chroniques dans les régions cervicale ou lombaire, etc.

Lors de l’évaluation, l’ergothérapeute validera, entre autres, l’ajustement de votre fauteuil en fonction de votre anthropométrie, l’ajustement de votre fauteuil en fonction de votre surface de travail, l’ajustement de vos accessoires tels que votre clavier, votre souris, votre écran et autres (téléphone, porte-copie, etc.).

L’ergothérapeute vous parlera aussi des principes d’hygiène posturale à respecter lors du travail à l’ordinateur, vous conseillera afin d’éviter la posture assise de façon prolongée et vous conscientisera aux problématiques que peut engendrer un poste de travail assis avec de mauvais ajustements.​

» Lire la suite

 

QUELQUES CONSEILS :

  • Il est important de prendre des pauses régulières et de courte durée (15-30 secondes) par tranche de 45 minutes afin de réactiver la circulation sanguine, varier les positions et ainsi mettre fin à une posture statique prolongée.

 

  • Il est important de faire des exercices d’étirement tout au long de la journée aussitôt que le seuil de tolérance d’une position diminue.

 

  • Éviter les postures telles que la flexion antérieure et la rotation du tronc, et ce même en posture assise. Pour ce faire, penser à placer les objets à utilisation fréquente à portée de main, et les objets à utilisation occasionnelle, accessible lorsque le bras est tendu, de façon à pouvoir les atteindre en gardant le dos en appui au dossier. Pour les objets utilisés rarement, pensez à les placer assez loin pour vous obliger à vous lever. Ceci vous incitera à changer de posture tout en évitant d’adopter des postures contraignantes telles que la flexion antérieure et la rotation du tronc.

 

Finalement l’ergothérapeute émettra des recommandations quant à l’ajustement de votre poste de travail afin que celui-ci soit favorable à l’accomplissement de vos tâches de travail de façon sécuritaire et productive.

N’hésitez pas à communiquer avec un ergothérapeute afin de faire évaluer votre poste de travail !!!

 

PAR CLAUDE ALLARD-PIGEON | Ergothérapeute au Groupe effiScience | www.groupeeffiscience.com


Titre de la capsule

L'arthrose et l'activité physique - 2015/09/23

Comment vivre avec la maladie tout en demeurant actif?

L’arthrose est une maladie et non une conséquence du vieillissement. Cette maladie entraîne une dégénérescence du cartilage des articulations sans particulièrement entraîner d’infections ou d’inflammation. Cette dégénérescence conduit à une destruction plus ou moins rapide du cartilage. Anatomiquement, cette destruction s'accompagne d'une formation osseuse anormale sous le cartilage, ce qui crée alors la douleur mécanique et diurne de même que la difficulté à effectuer des mouvements articulaires.

 

» Lire la suite

Chaque articulation est composée, entre autres, d’un cartilage englobant l’extrémité des os et qui a pour principale fonction de protéger les structures l’entourant. Bien que celui-ci s’amincisse au fil des années, il n’est pas supposé devenir pathologique.

Les causes prédominantes sont, entre autres, une sur-sollicitation de l’articulation dans une mauvaise posture, une articulation contrainte à de lourdes charges sur de longues périodes ou même une articulation ayant subit un traumatisme, entraînant une luxation ou une fracture articulaire. Les sportifs de haut niveau subissant de fortes contraintes articulaires sont également à risques, comme les joueurs de soccer, de rugby, tennis, judo, etc…  

Suite à ces énoncés, nous entendons souvent la question : dois-je continuer à pratiquer mon sport, à m’entraîner ou tout faire toute autre activité physique, malgré le fait d’avoir de l’arthrose?

La réponse à cette question est oui et cela est même recommandé! Dépendamment de la zone touchée par la maladie, certaines restrictions doivent être prises en considération et certaines habitudes doivent être ajoutées au mode de vie.

Les bienfaits de l’activité physique sur l’arthrose :

Il est important de solliciter régulièrement ses articulations pour conserver la mobilité et le tonus musculaire. L’activité physique aidera grandement :

  • À augmenter l’amplitude de mouvement, la souplesse des muscles ;
  • Au contrôle du poids (le surpoids est un facteur aggravant de l’arthrose) ;
  • À corriger les mauvaises postures ;
  • À renforcer la musculature.

Les habitudes à changer en cas d’arthrose :

Notez bien qu’une activité créant une douleur qui persiste plus d'une heure suite à l'exercice est probablement un signe de sur-sollicitation de l'articulation.

  • Éviter de surcharger l’articulation trop longtemps ou trop intensément ;
  • Éviter les exercices avec résistance (poids, poulies, élastiques raides) ;
  • Inclure des micropauses ;
  • Commencer et terminer tranquillement sa séance d’activité physique ;
  • Éviter les exercices douloureux ou pouvant aggraver votre situation ! 

Quelles activités physiques sont à privilégier/éviter selon certaines articulations? 
Voici quelques exemples d’activités. Visez idéalement une heure d’activité physique trois fois par semaine ou plus.
 
Les lombaires 
Éviter : vélo, équitation, sauts, sports de combat, golf, sport de raquette.  
À privilégier en cas d’arthrose : marche, natation, yoga.

La hanche

Éviter : sports de ballon, équitation, danse, sauts, sports de combat.

À privilégier en cas d’arthrose : marche, natation, vélo en terrain plat ou d'appartement, yoga.

Le genou 
Éviter : soccer, rugby, course à pied, sport de combat, sport de raquette, ski alpin.  
À privilégier en cas d’arthrose : marcher sur un terrain plat et régulier, vélo (sauf si l’arthrose rend la descente d’escaliers difficile), natation (sauf la brasse). 

Le pied 
Éviter : marathon, course de fond, saut. 
À privilégier en cas d’arthrose : tous les autres sports (avec des chaussures adaptées).


L'épaule 
Éviter : sports de raquette, sports de combat, tir, golf.  
À privilégier en cas d’arthrose : marche, natation, vélo, yoga, randonnée. 
 
Le coude 
Éviter : sports de raquette, sports de combat, tir, lancé.  
À privilégier en cas d’arthrose : tous les autres sports (sauf s’ils font apparaître ou augmenter la douleur). 
 
La main 
Éviter : sports de raquette, boxe, karaté. 
À privilégier en cas d’arthrose : tous les autres sports ne nécessitant pas de prises en main importantes. 
 

Par KAREN HARRISON | Kinésiologue-massothérapeute au Groupe effiScience, www.groupeeffiscience.com 

 

SOURCES :

Livre, Jessel, Christian, Vaincre l'arthrose : comprendre et soigner : des exercices préventifs et apaisants pour des articulations sans douleur, Éditeur : Croisy-sur-Seine : Anagramme, 2006

Web: www.lanutrition.fr | www.arthritis.org | www.arthrite.ca

 


Titre de la capsule

Le vertige positionnel paroxystique bénin (VPPB) - 2015/08/20

La physiothérapie au secours des problèmes de vertiges

Le VPPB est un problème de l’oreille interne causant la sensation de tourner dans l’espace ou bien que l’espace tourne autour de soi. Il est attribuable au déplacement de petites particules, contenues dans le labyrinthe de l’oreille interne, vers les canaux semi-circulaires.

» Lire la suite

Les canaux semi-circulaires sont des tubes qui contiennent des cellules nerveuses en forme de cils, stimulées lorsqu’il y a un déplacement du liquide contenu dans les canaux. Donc, lorsque la tête bouge par rapport à la gravité (ex : pencher la tête par en arrière pour prendre un objet dans le haut de la garde-robe), le liquide bouge, stimule les cellules ciliées et indique au cerveau que la tête est en mouvement. Lorsque le mouvement s’arrête, le liquide arrête de se déplacer.

Cependant, lorsque des particules sont prisonnières des canaux semi-circulaires, elles peuvent faire bouger le liquide même lorsque vous avez arrêté de bouger la tête, ce qui envoie des informations contradictoires à celles provenant des yeux au cerveau. Un vertige est ressenti lorsque les yeux commencent à bouger (nystagmus) selon les indications de l’oreille interne affectée.

Généralement, le VPPB ne dure que quelques secondes (moins d’une minute). Il peut être intense!

Le VPPB peut survenir suite à un traumatisme (ex : accident de la route, coup sur la tête/traumatisme crânio-cérébral), suite à une infection (bactérienne ou virale) de l’oreille ou même de façon idiopathique (sans cause connue) vers l’âge de 50-60 ans.

Le VPPB peut disparaître de lui-même au bout de quelques mois, mais généralement, les gens aux prises avec ce problème souhaitent qu’il disparaisse le plus rapidement possible.

Le physiothérapeute peut évaluer et traiter ce problème. S’il s’agit bien d’un VPPB, il ne suffit que de 2 séances pour évaluer, traiter et enseigner les exercices à faire à la maison pour s’assurer que la situation soit bien réglée.

Il peut arriver que le VPPB revienne de façon épisodique, mais avec les outils et les conseils du physiothérapeute, il devrait disparaître sans devoir consulter à nouveau. Si les symptômes persistent, il se peut que ce soit un canal semi-circulaire différent de celui du premier épisode qui soit atteint. Il faut alors consulter de nouveau le physiothérapeute afin d’évaluer la situation.

 

Par CLAUDIA DUROCHER | Physiothérapeute au Groupe effiScience, www.groupeeffiscience.com